Présentation

Depuis 2010, le lycée Gustave Monod a établi un partenariat avec l’Université Paris 13-SPC pour ses classes d’hypokhâgne et de khâgne. Ce dispositif pionnier, qui se diffuse désormais dans d’autres établissements, combine le meilleur des deux systèmes de l’enseignement supérieur :

  • La poursuite des études dans plusieurs disciplines, l’importance du nombre d’heures de cours hebdomadaires, la rigueur de l’encadrement par les professeurs (fréquence des devoirs sur table, pratique de l’interrogation orale individuelle en dehors des heures de cours) qui caractérisent les classes préparatoires ;
  • Une partie des cours dispensés par des enseignants universitaires, au plus près des avancées de la recherche.
Pourquoi choisir Gustave Monod / Paris 13-SPC ?
  • De bonnes conditions de travail : Les cours ont lieu sur deux sites (Enghien / Villetaneuse) ce qui rompt la monotonie de la semaine. Une salle est réservée aux élèves sur chacun de ces deux sites. Ils peuvent ainsi profiter de la convivialité d’un lycée situé dans un parc au bord de l’eau, mais aussi de la richesse du fonds documentaire de la Bibliothèque universitaire, sans commune mesure avec celui d’un CDI de lycée.
  • Des équipes attentives au parcours de chaque élève : Les effectifs raisonnables de la classe (entre 30 et 40 élèves) permettent un suivi pédagogique étroit de la part des professeurs, soucieux de préparer, non seulement aux concours les plus prestigieux, mais aussi à des filières moins élitistes. Pour les élèves qui peineraient à s’adapter au rythme de l’hypokhâgne, le rapprochement avec l’université est gage de sécurité car ils peuvent, s’ils le désirent, rejoindre en cours d’année une formation de L1 de l’Université de Paris 13, sans perte de temps.
  • Une préparation inédite aux concours des Instituts d’Études Politiques : Pour ceux qui souhaitent présenter les concours des IEP à bac+1, un enseignement supplémentaire de 4 heures est dispensé par l’Université Paris 13 à l’intention exclusive des hypokhâgneux.
  • Des résultats encourageants : En 2012, le journal L’Étudiant a classé notre khâgne au 14e rang des meilleures CPGE littéraires en France. La même année, l’une de nos étudiantes a été admise dans l’une des plus prestigieuses et sélectives d’entre les grandes écoles, l’École Normale Supérieure de Lyon. Chaque année, nous comptons, pour le concours de cette école (ENS-BEL), un nombre conséquent de « sous-admissibles » (qui figurent donc dans le quart de tête de l’ensemble des candidats en France), et au moins un admissible. Par ailleurs, nos étudiants sont reçus dans différents IEP, écoles de écoles de commerce, de journalisme et de traduction…

Les classes préparatoires s’intègrent au cursus universitaire. Avec une inscription en parallèle dans une Licence, l'université valide les crédits (ECTS) accordés aux étudiants de CPGE par les conseils de classe. Chacune des années de licence équivalant à 60 ECTS, tout étudiant admis en khâgne valide 60 ECTS. Tout khâgneux autorisé à faire une seconde khâgne obtient 120 ECTS et avec cette option, l’université peut lui en accorder 180, soit la totalité des crédits représentatifs d'une licence. Parallèlement à ses études en CPGE, il accomplit donc sans perte de temps son cursus universitaire tout en acquérant des méthodes de travail et une habitude de l’interdisciplinarité qui seront de véritables atouts pour la suite.

Découvrez L'hypokhãgne et la khãgne
  • L’Hypokhãgne
  • La Khãgne <br />Spécialités Histoire-Géographie, Lettres modernes, Espagnol